Devoir conjugal

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. Vous savez tous que l’hybride de l’âne et de la jument s’appelle le mulet. Mais savez-vous que l’accouplement entre le bau­det et la jument n’est pas vrai­ment une par­tie de plai­sir? Dans Nou­veau régime pour les haras ou Expo­sé des moyens propres à pro­pa­ger & à amé­lio­rer les races … Conti­nuer de lire Devoir conju­gal

Frénésie ou ennui?

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. Par­mi les ques­tions connes que l’on se pose de temps en temps (faut-il dor­mir avec la barbe sous ou sur le drap?, voter socia­liste ou libé­ral?) il y a: com­ment aime­­rions-nous mou­rir? Sur scène, en dor­mant, en comp­tant nos sous, entou­rés de nos ani­maux de com­pa­gnie? Les pro­ta­go­nistes de … Conti­nuer de lire Fré­né­sie ou ennui?

La mélodie des sexes

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. Il y a dans la nature toutes sortes de sexes. Des formes et des cou­leurs dif­fé­rentes, des grands et des petits, des poin­tus, des pro­fonds, des bouf­fis, des poi­lus, des gluants, des sucrés, des salés… Mais ils ont géné­ra­le­ment tous la même fonc­tion: per­pé­tuer l’espèce (et lui don­ner du … Conti­nuer de lire La mélo­die des sexes

Dans la tête

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. Par­fois, vous le savez bien, on couche avec quelqu’un et on ne par­vient plus à l’oublier. La tex­ture de la peau, les odeurs, une lueur inha­bi­tuelle dans les yeux, le goût de sa bouche, de ses ais­selles, de son aine, ce ver­tige qui nous a pris au détour d’une … Conti­nuer de lire Dans la tête

Mortel frustration

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. La frus­tra­tion est un des piliers de notre culture judéo-chré­­tienne. «Si on avait tout ce qu’on vou­lait, on n’aurait plus envie de rien», ânonnent les dames dans les salons de coif­fures et les hommes au comp­toir du Café du Com­merce. Pour vivre heu­reux, vivons frus­trés? Pas sûr… Selon le … Conti­nuer de lire Mor­tel frus­tra­tion

Désir frénétique

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. Mal­gré les jeunes filles pou­vant poten­tiel­le­ment l’embrasser, espé­rant ain­si le voir se trans­for­mer en prince char­mant, le cra­paud n’a pas une exis­tence qui fait rêver. Notam­ment au niveau de l’épanouissement sexuel. Quand arrive la sai­son du frai, il com­mence par se rendre compte qu’il y a plus de gars … Conti­nuer de lire Désir fré­né­tique

Mourir d’abstinence

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. «Non, j’ai mal à la tête; j’ai mes règles; je ne me suis pas épi­lée les jambes/sous les bras/la vulve; tu as trop bu; com­mence par quit­ter ta femme; je n’ai pas pris ma douche; je dois aller à mon cours de yoga; je ne t’aime plus…» Les rai­sons … Conti­nuer de lire Mou­rir d’abstinence

Odeurs érogènes

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. Dans la nature, les odeurs ont une ver­tu pré­pon­dé­rante en matière de pro­créa­tion. Les phé­ro­mones − vous le savez tous mais par­fois ça va mieux en le redi­sant − sont des odeurs sexuels. Quand elles sont prêtes à copu­ler, les femelles en sécrètent, et you­pla boum, les mâles se ramènent, … Conti­nuer de lire Odeurs éro­gènes

Obsédé comme une mouche

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. L’été, il y a plein de mouches chez moi. Ce matin, je lisais tran­quille­ment lorsque que deux de ces insectes sont venus se poser sur ma main. Pas gênés, ils se sont aus­si­tôt mis à copu­ler. Il faut dire que ce sont de sacrés obsé­dés, tant les femelles que … Conti­nuer de lire Obsé­dé comme une mouche

Des mâles très demandés

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger. C’est une acti­vi­té qui com­mence très tôt dans la vie et ne finit jamais vrai­ment: la conquête des filles. On fait les malins, on grimpe aux arbres, on exhibe nos billes, on se bat dans la cour de récréa­tion, on roule à toute ber­zingue sur nos trot­ti­nettes, nos bicy­clettes, … Conti­nuer de lire Des mâles très deman­dés