Peut-on réparer un préservatif déchiré?

« Mon cher fils, chaque fois que tu baises, c’qui arrive étant étu­diant, n’oublie pas la capote anglaise, pour évi­ter les acci­dents »

Cette chan­son paillarde, datée du Moyen-âge démontre à quel point la ques­tion de la contra­cep­tion n’est pas d’aujourd’hui. On retrouve même dans les grottes pré­his­to­riques des hié­ro­glyphes sym­bo­li­sant la contra­cep­tion (capote en peau de bêtes, en ves­sie de mar­cas­sin, etc), pour dire!

Par contre, il est intri­guant de voir à quel point l’utilisation du pré­ser­va­tif demeure une pré­oc­cu­pa­tion pour une par­tie de la popu­la­tion mas­cu­line. Est-ce que l’idée de retrou­ver son pénis, tel le cer­ve­las, sous vide pro­voque une peur pri­mi­tive chez l’homme? Ou alors, vu que l’éjaculation peut se pas­ser dans ledit objet, est-ce qu’il existe une crainte d’auto insé­mi­na­tion???? Si c’est cela, cal­mez-vous, je rap­pelle que, jusqu’à pré­sent, un homme ne peut pas être fécon­dé, ni par autrui, ni par lui-même… Bande de Nar­cisses !

Un site sur les pré­ser­va­tifs, en alle­mand: www.condomeria.ch

Les conseils du CHU de Rouen: Com­ment uti­li­ser un pré­ser­va­tif?

Les vidéos Sex-pliquent ont été tour­née en par­tie au Tra­fick, à Lau­sanne.

Laisser un commentaire