L’été cul-cul de la famille Schinken Pochon (6)

Pen­dant les vacances, Lubric-à-brac vous pré­sente une série de l’été: Les vacances cul-cul de la famille Schin­ken Pochon.
Jacques-André Schin­ken est pro­fes­seur d’histoire-géographie, il vote socia­liste, il a 56 ans. Nadège Pochon est psy­cho­logue, elle vote Vert Libé­ral, elle a 55 ans. Ils ont deux enfants, Simon-Pierre, 21 ans, étu­diant en droit, et Prune, 19 ans, artiste.

Avoir publié cette photo sur Facebook m'a valu sept jours d'exclusion et une vérification d'identité.
Avoir publié cette pho­to sur Face­book m’a valu sept jours d’exclusion et une véri­fi­ca­tion d’identité.

Jacques-André maître queux des grillades

Nadège a renon­cé à son trek en Tur­quie. Ses amies ont pré­fé­ré aller en Thaï­lande, qui est aus­si une dic­ta­ture mais où il y a moins de musul­mans. Je l’ai encou­ra­gée à les accom­pa­gner mais elle vou­lait d’abord régler nos pro­blèmes fami­liaux. Elle est ain­si, ma Nadège: tou­jours à pen­ser aux autres avant de pen­ser à elle!

J’ai pro­po­sé d’organiser un bar­be­cue dans le jar­din. Comme ça, toute la famille pour­rait se retrou­ver et repar­tir du bon pied. Nadège a trou­vé que c’était une bonne idée. Mal­heu­reu­se­ment, les choses ne se sont pas dérou­lées comme pré­vu.

Nous avions invi­té quelques amis pour mon­trer aux enfants que nous aus­si nous savions nous amu­ser. Cathe­rine-Isa­belle Junod et venu avec son mari Hans-Mar­tin Niere. Nadège pen­sait que ce serait une bonne chose pour moi de ren­con­trer un ancien sex addict et de voir ma thé­ra­peute dans un cadre plus fami­lial. Il y avait aus­si le par­rain de Prune, Raoul-Vic­tor Gré­goire, le pré­sident de ma sec­tion du PS, et son épouse, Car­men Mol­le­jas Asa­do. Nous aurions aimé en invi­ter plus, mais notre table de jar­din ne peut accueillir que huit convives.

Alors que je grillais les sau­cisses, du gras a giclé sur mon ber­mu­da. En essayant d’enlever la tache, je n’ai fait que l’agrandir. Il fal­lait que je me change. Entrant nu dans notre dres­sing, je suis tom­bé sur Hans-Mar­tin en train de far­fouiller dans le tiroir des petites culottes de Nadège. Nous avons tous les deux pous­sé un cri de sur­prise.

Prune qui pas­sait devant la chambre est entrée. Elle est vite des­cen­due au jar­din en criant: «Papa est nu dans sa chambre avec mon­sieur Niere». Quel mal­en­ten­du! Hans-Mar­tin a expli­qué qu’il cher­chait les WC et moi que je m’étais taché. Nadège et Cathe­rine-Isa­belle n’ont rien dit mais j’ai vu qu’elles étaient contra­riées.

Pour le des­sert, il y avait des bananes flam­bées. Prune a regar­dé son assiette et s’est moquée: «Papa a une plus grosse bite que toi, Simon-Pierre». Il lui a jeté son verre de limo­nade à la figure et est par­ti pleu­rer dans sa chambre. Nadège a giflé Prune, laquelle, en recu­lant sou­dai­ne­ment, a bous­cu­lé Car­men qui est tom­bée à la ren­verse.

Tout le monde a alors vu qu’elle ne por­tait pas de culotte et s’épilait la vulve. En se levant pré­ci­pi­tam­ment pour aider sa femme, Raoul-Vic­tor a fait tom­ber la table sur Nadège et moi, sur­pre­nant Cathe­rine-Isa­belle en train de titiller le sexe de son mari empri­son­né dans une cage de chas­te­té.

Nadège veut divor­cer, Prune a fugué et Simon-Pierre refuse de sor­tir de sa chambre. Déci­dé­ment, je me sou­vien­drais de cet été 2016.

A l'apéro, tout se passait encore bien...
A l’apéro, tout se pas­sait encore bien…
C'est à partir des grillades que les choses ont mal tournées...
C’est à par­tir des grillades que les choses ont mal tour­nées…
Et au dessert, tout a dégénéré.
Et au des­sert, tout a dégé­né­ré.

Fin de la série d’été. Mais vous retrou­ve­rez bien­tôt les Schin­ken Pochon pour de nou­velles aven­tures!

Epi­sode 1 Les sou­ve­nirs paléo­li­thique de Jacques-André
Epi­sode 2 Inso­la­tion isla­mique pour Nadège
Epi­sode 3 Prune découvre les voies péné­trables de la créa­tion
Epi­sode 4 Quand Simon-Pierre prêche la pudeur
Epi­sode 5 Nadège a besoin de vacances