Des mâles très demandés

antilope_1

La vie sexuelle de nos amies les bêtes est tou­jours pleine d’enseignements à ne pas négli­ger.

C’est une acti­vi­té qui com­mence très tôt dans la vie et ne finit jamais vrai­ment: la conquête des filles. On fait les malins, on grimpe aux arbres, on exhibe nos billes, on se bat dans la cour de récréa­tion, on roule à toute ber­zingue sur nos trot­ti­nettes, nos bicy­clettes, nos moby­lettes… Il y a ceux qui sont capables de plon­ger depuis les 10 mètres et ceux qui doivent déve­lop­per leur sens de la rhé­to­rique, ceux qui font car­rière et ceux qui font les pitres. Tout ça pour plaire aux filles, puis aux femmes, pour qu’elles entrouvrent leurs lèvres afin qu’on puisse y glis­ser nos langues, qu’elles ouvrent leurs cuisses qui sont les portes du para­dis. Inutile de vous pré­ci­ser, car vous le savez bien, que ces efforts sont très sou­vent vains.

24 heures de folie
Chez les anti­lopes topi, c’est l’inverse. Les femelles se battent entre elles pour copu­ler avec les mâles, qui eux, attendent tran­quille­ment que les plus déter­mi­nées viennent leur offrir leur croupe. Cela ne dure que 24 heures par an, mais durant ces 24 heures là, les dames topi sont insa­tiables, s’accouplent à plu­sieurs reprises, avec plu­sieurs mes­sieurs, vont même jusqu’à les har­ce­ler lorsqu’ils se refusent.

Une antilolpe topi.
Une anti­lope topi.

De l’évolution des espèces
J’aimerai bien savoir une fois ce que ça fait, d’avoir face à moi plu­sieurs femmes me dési­rant à ce point. Je pense que je les convain­crai de ne pas se faire la guerre, de me par­ta­ger, de faire l’amour; je les lais­se­rai toutes m’embrasser, me tou­cher, me cares­ser. J’offrirai mon corps à leurs bouches, à leurs doigts; goû­te­rai cha­cune, me lais­se­rai trans­por­ter des cuisses de l’une aux fesses de l’autre. Ce serait fou, exces­sif et mer­veilleux. Toutes leurs odeurs, toutes leurs saveurs mélan­gées pour un fes­tin de roi: j’en fré­mis, j’en fris­sonne. Ce serait comme se retrou­ver entou­rer de mille fla­cons conte­nant les meilleurs vins: une ivresse totale, une acmé.
Si vous êtes un groupe de copines et que l’expérience vous tente, n’hésitez pas à me contac­ter. Si vous avez une cave bien four­nie, aus­si.
I’m your man.

Les femelles topi se battent entre elles pour pouvoir choisir les mâles qui leur plaisent.
Les femelles topi se battent entre elles pour pou­voir choi­sir les mâles qui leur plaisent.
Elles ont repéré la même proie...
Elles ont repé­ré la même proie…
... La bagarre commence.
… La bagarre com­mence.
Les moins chanceuses devront se consoler entre elles.
Cer­taines pré­fèrent res­ter entre elles.
Tout ça pourrait se passer dans la plus cordiale des entente.
Tout ça pour­rait se pas­ser dans la plus cor­diale des entente.