Des p’tits trous, toujours des petits trous

29.4.17

Pour les 10 ans de la Fis­ti­nière, j’ai été don­ner un coup de main…en ani­mant une char­mante soi­rée chan­tante, très roman­tique.

Ado­rable public, ambiance cha­leu­reuse et déten­due, si j’ose dire.

Une amie, pour­tant très moderne, m’a dit “…mais tu es folle, tu vas ren­con­trer des malades qui s’enfilent tout ce qu’ils trouvent dans leur cou­loir à len­tilles…”. Et bien qu’elle s’en détrompe, comme dans la popu­la­tion glo­bale, il y avait ce week-end-là à Assi­gny un 90% de per­sonnes tout à fait équi­li­brées qui ont une par­ti­cu­la­ri­té, celle de ne pas pra­ti­quer le sexe comme la norme nous le pro­pose. Et alors?

Viser la Lune
Ça me fait pas peur
Même à l’usure
J’y crois encore et en coeur
Des sacrifices
S’il le faut j’en ferai
J’en ai déjà fait
Mais toujours le poing levé”
Amel Bent

La Fis­ti­nière : ouver­ture sur un autre monde

Laisser un commentaire