À la une

  • Patriar­cat, péné­tra­tion, dans les airs
    «J’ai frot­té ma petite chatte encore toute engour­die par l’orgasme contre la sienne, que j’ai trou­vée velue et trem­pée. (…) Nous avons conti­nué une bonne par­tie de la nuit, n’interrompant nos ébats que pour remettre une bûche dans le feu» Marie-Pierre, 40 ans, Bisch­heim, dans le der­nier Union Une étude cré­tine de plus sur la por­no­gra­phie  Ce n’est ni la pre­mière ni la der­nière, mais ce n’est pas pour autant que je vais bais­ser les bras. «Existe-t-il un …
    Conti­nuer de lire


  • Le pied est-il une zone éro­gène? Jean-Gode Michel
    De mars à mai 2015, le pro­fes­seur Jean-Gode Michel a dis­pen­sé ses bons conseils sur la chaîne romande Be Curious, répon­dant aux ques­tions des télé­spec­ta­teurs et trices. Le 23 avril, le sub­til por­no­logue trai­tait des zones éro­gènes, pour répondre à la ques­tion d’une télé­spec­ta­trice nom­mée Valé­rie qui s’inquiétait de res­sen­tir de l’excitation lorsque son fian­cé lui caresse les pieds. Grâce au pro­fes­seur, Valé­rie sait désor­mais où se trouve sa prin­ci­pale zone éro­gène. Et vous? Conti­nuer de lire Le pied …
    Conti­nuer de lire


  • Les pertes de Marie-Ange Grosse ou maigre
    Bon­jour, Je vous admire éper­du­ment et j’ai envie de voir racon­ter mon his­toire. (… ) Plus je perds de poids et plus mon mari perd de sa cré­di­bi­li­té. Que faire pour lut­ter contre cet étrange phé­no­mène? Marie-Ange B., Lau­sanne Chère Marie-Ange, Il s’agit du phé­no­mène des vases com­mu­ni­cants. Pour exemple des célé­bri­tés : JR ( Dal­las, son uni­vers impi­toyable…) buvait et c’est bien Sue Ellen, la pauvre, qui finis­sait en cure de dés­in­toxi­ca­tion. Idem pour Pame­la Ander­son, c’est son mari, Tom­my …
    Conti­nuer de lire


  • Peut-on répa­rer un pré­ser­va­tif déchi­ré?
    « Mon cher fils, chaque fois que tu baises, c’qui arrive étant étu­diant, n’oublie pas la capote anglaise, pour évi­ter les acci­dents » Cette chan­son paillarde, datée du Moyen-âge démontre à quel point la ques­tion de la contra­cep­tion n’est pas d’aujourd’hui. On retrouve même dans les grottes pré­his­to­riques des hié­ro­glyphes sym­bo­li­sant la contra­cep­tion (capote en peau de bêtes, en ves­sie de mar­cas­sin, etc), pour dire! Par contre, il est intri­guant de voir à quel point l’utilisation du pré­ser­va­tif demeure une …
    Conti­nuer de lire