Noël cochon

lapins

Voi­là, Noël, c’est fait. Mais il aura fal­lu trois jours pour y arri­ver. C’est un peu long, même si cette année, Noël a été très cochon pour moi. Ça a com­men­cé avec les vol-au-vent du 23 décembre, far­cis, notam­ment, de chair à sau­cisse. Le 24, cochon de lait entier, soi­gneu­se­ment grillé pen­dant quatre heures dans une che­mi­née de forge. Et le 25, filets mignons de porc façon Wel­ling­ton. J’ai frô­lé l’indigestion.

Mais ce blog n’étant pas sen­sé par­ler de cochon­naille, reve­nons-en au sexe.

Le site bri­tan­nique Broadbandchoices.co.uk a publié les résul­tats d’un son­dage mené auprès de 2000 adultes et dans lequel 15% des son­dés se disaient moins actifs sexuel­le­ment car pas­sant beau­coup de temps sur le web. La moi­tié des per­sonnes inter­ro­gées ont ain­si décla­ré pas­ser 90 minutes sur leur ordi­na­teur por­table, tablette ou smart­phone alors qu’elles sont au lit, ce qui ne leur lais­se­rait plus le temps de se livrer aux délices du sexe avant de dor­mir.

J’espère donc que vous n’êtes pas en train de lire ce billet au lit. Si ce devait être le cas, concen­trez-vous sur l’image qui l’illustre et qui devrait vous don­ner immé­dia­te­ment d’autres envies que celle de sur­fer sur le Net.

Je ne vous dis pas bonne nuit.